Les tags : une valeur ajoutée pour vos recherches UX

Table des matières

En tant que chercheur UX, vous savez probablement que le tag est une approche importante pour obtenir des informations sur les utilisateurs. Cependant, il existe de nombreuses techniques pour taguer votre contenu.

Dans cet article, nous allons présenter en détail les différentes approches possibles et expliquer quelle valeur elles peuvent apporter à votre recherche UX. Nous expliquerons également comment créer des tags pour chaque catégorie.

Pourquoi coder mes données de recherche qualitative ?

Le tag, un gain de temps garanti

Les tags peuvent vous éviter de longs et fastidieux exercices mentaux. Avec quelques tags, vous pouvez rapidement trier et catégoriser les données pour les retrouver facilement par la suite. Ces derniers vous permettent également de retrouver vos informations, quel que soit l’endroit où vous les avez stockées.

Le balisage constituent le moyen le plus efficace et le plus souple d’ajouter des données à vos fichiers.

Cependant, il est important de noter que pour être productif, vous devez créer des tags clés. Disposer d’une masse de tags à faible valeur ajoutée ne vous sera d’aucune utilité. L’objectif est d’identifier les mots-clés qui correspondent aux besoins de vos utilisateurs afin de créer des tags utiles pour trier efficacement vos réponses et obtenir des informations.

Avec le codage, enrichissez votre contenu

Gardez à l’esprit que chaque chercheur UX a sa propre méthode d’analyse sémantique. L’étiquetage doit être adapté à votre objectif et à votre méthode personnelle. Il existe quelques règles de base à suivre mais la taxonomie est en constante évolution.

Obtenir des données structurées

Le codage/balisage est un processus qui consiste à attribuer un mot clé spécifique à divers éléments de contenu. Dans les blogs ou les articles, il aide les utilisateurs à trouver des informations clés et à en savoir plus sur un certain sujet. C’est exactement la même chose pour votre analyse de données qualitatives. La seule différence est que votre balisage doit être encore plus spécifique.

Que signifie réellement le “balisage” ? L’objectif est simplement de vous permettre de tirer des conclusions de vos transcriptions afin d’interpréter et d’ajouter de la valeur à votre recherche.
Pour ce faire, vous devez taguer des parties spécifiques du texte. Le balisage des parties les plus importantes de vos données vous permet d’obtenir des résultats structurés. Avant tout, ce processus doit rester cohérent.

Par exemple, si une phrase contient une affirmation positive, la phrase entière doit être étiquetée avec “positif”. Plus tard, vous pourrez approfondir votre marquage avec des “sous-catégories”. Bien sûr, la phrase était positive, mais à quel sujet ? Cet effet entonnoir vous permettra d’avoir une transcription organisée et structurée. Dans cette mesure, chaque énoncé doit être balisé individuellement.

Obtenir de nouvelles informations à partir de données existantes

Cela vous semble-t-il impossible ? Eh bien, vous vous trompez !
Les tags permettent de structurer mais aussi d’organiser l’information afin d’anticiper les futures questions et/ou problèmes des utilisateurs.
En bref, un balisage efficace vous permet d’extraire des informations sans avoir à refaire chaque session de recherche ou à en effectuer de nouvelles.
Mais pour réussir à extraire des informations pertinentes, il faut savoir trouver le bon tag pour le bon usage. Nous allons voir qu’il existe deux types de tags principaux pour une bonne organisation :

  • Le tag spécifique :

Les tags spécifiques à un projet sont appliqués à une étude particulière et changent avec chaque nouvelle recherche. Ils sont souvent définis et créés au fur et à mesure qu’ils émergent des données eux-mêmes, pendant l’entretien. Lorsque vous analysez des données pour un nouveau projet de recherche, vous ne connaissez pas à l’avance le contenu des données que vous allez collecter. Les tags spécifique de projet vous aident à donner un sens aux données en fonction de leur pertinence. Vous les créez en fonction de ce que les données vous disent, et vous les adaptez rapidement au fur et à mesure que votre compréhension s’accroît.

Cependant, les balises spécifiques à un projet sont parfois créées à l’avance. Lorsqu’elles sont dérivées de questions de recherche, par exemple. Dans les deux cas, celles-ci ne sont applicables et valables que pour un seul projet et n’auront pas de sens pour d’autres études.

  • Le tag global :

En revanche, les balises globales fournissent une base commune à tous les projets et permettent ainsi aux chercheurs de relier les résultats de différentes études. Un ensemble de tags globaux est défini à l’avance avec l’ensemble de l’équipe, car une application standardisée à travers les projets nécessite une compréhension commune du moment où il faut les appliquer.

Les balises globales marquent les observations applicables qui sont généralement valables pour plusieurs projets. Elles sont donc souvent utilisées pour suivre les preuves de sujets déjà connus.

Les balises globales permettent également de catégoriser les commentaires et les réactions des utilisateurs, des collègues, des ventes ou du support.

Remarque
: ces deux balises principales sont une base précieuse pour réussir votre recherche UX. Ils doivent être combinés et vous permettront d’avoir une analyse globale et complète pour effectuer et obtenir des insights de qualité.

Comment créer et choisir les bons tags ?

Tout d’abord, pour créer des balises, vous avez deux possibilités. Vous pouvez les créer manuellement, ce qui nécessite un certain travail au préalable, ou utiliser un outil spécialisé.

Créer des tags manuellement

Définir vos balises manuellement demande une certaine organisation. Vous devez réfléchir au préalable à vos objectifs et aux points clés que vous souhaitez cibler. Si vous balisez manuellement, vous devez sûrement vous occuper aussi de la transcription de votre échange. Tout cela demande beaucoup de travail et de rigueur car certaines informations essentielles pourraient être oubliées.

Lorsque vous effectuez une recherche qualitative auprès des utilisateurs, il existe deux façons de baliser vos notes : déductive ou inductive.

Déductif

Le raisonnement déductif va du général au particulier. Les scientifiques utilisent cette méthode pour prouver des théories et des hypothèses.
Pour le balisage, on peut même parler de raisonnement hypothético-déductif. Il s’agit d’émettre plusieurs hypothèses avant le début de la recherche UX. Celles-ci sont définies en équipe afin de se mettre d’accord sur leur pertinence. Ce raisonnement permet ensuite de tester chaque hypothèse en comparant le résultat attendu avec les résultats de l’expérience ou de l’observation.

Cependant, cela nécessite une méthodologie. C’est un moyen d’anticiper un projet et de savoir à quoi s’attendre. Ce balisage sera spécifique à un projet particulier et devra être minutieusement réfléchi car vos conclusions en dépendront.

Pour commencer, vous pouvez établir des hypothèses d’ordre général telles que :

  • Le tag pour votre recherche
    Contexte (en ligne, hors ligne, médias sociaux)
    Méthodes de recherche (analyse, entretiens, enquête)
  • Le tag pour votre organisation
    Produits ou services (boutique en ligne, application, magasin)
    Groupe cible (prospects, persona, consommateurs, entreprises)
  • Le tag pour votre utilisateur
    Étape du parcours (orientation, navigation, achat)
    Fonctions ou actions (filtres, recherche, diffusion, modification)


Inductif

Au contraire, l’inductif procède du particulier au général. Ce raisonnement se fait au cours de l’entretien. L’objectif ici est de réussir à généraliser une série d’observations spontanées ou provoquées.

En bref, il permet de remonter :

  • des cas particuliers à une loi qui les régit,
  • des effets aux causes
  • des conséquences au principe dont elles découlent,
  • de l’expérience à la théorie.

Cependant, il faut être prudent avec ce type de raisonnement car un seul contre-exemple peut mettre à mal votre conclusion.

Exemple : J’observe que 100 tigres sont bruns, je veux donc conclure que les tigres ont un pelage brun. Cependant, j’apprends qu’il existe des tigres blancs, donc ma conclusion est remise en question.

Utiliser un outil de balisage

Comme vous pouvez le constater, le balisage représente une valeur ajoutée indéniable. Mais c’est un processus complexe qui doit être bien compris pour être efficace.
Cette méthode est utilisée depuis longtemps, mais l’option manuelle n’est plus la plus efficace. L’intelligence artificielle a fait ses preuves dans ce domaine, et certains outils, comme Noota, permettent de gagner du temps ainsi que d’être beaucoup plus précis dans le balisage.

Jetons un coup d’œil au balisage automatique !

  • Extraction des données

L’extraction automatique des thèmes est un énorme gain de temps. Elle vous permet de vous concentrer directement sur ce dont vous avez besoin et d’accéder au contenu qui apporte une valeur ajoutée à votre recherche.

De plus, avec les nombreux outils émergents, vous pouvez analyser un ou plusieurs entretiens à la fois. Il vous suffit d’importer vos fichiers, et le logiciel analysera toutes vos données pour que vous puissiez les comparer.

Et, qu’en est-il des tags?

C’est très simple ! Le fait d’avoir déjà extrait des phrases avec des éléments clés vous permet de créer des tags pertinents. L’avantage de ces outils est qu’ils vous font gagner du temps mais tout reste éditable, vous gardez donc le contrôle de votre projet quoi qu’il arrive. Vous pouvez ensuite ajouter des sujets personnalisés pour accéder aux moments associés.

  • L’avantage des tags de collection et spécifiques

La question est souvent de savoir s’il faut être générique ou spécifique dans la dénomination des balises.
Par exemple, si un consommateur se déclare satisfait de votre nouvelle gamme de produits, comment allez-vous nommer ce tag ? Il est préférable de commencer à rassembler tous les avis des différents consommateurs dans un tag générique “avis sur la nouvelle gamme” qui servira de collecteur. De temps en temps, vous pouvez parcourir les tags et voir les avis qui reviennent le plus souvent. Ce n’est qu’à ce moment-là qu’un tag spécifique sera créé pour cet avis en particulier.

Cette approche évite que le balisage ne comporte trop de tags. Cela vous permet d’avoir des tags utiles et de rechercher ou de filtrer les termes et les sujets fréquemment mentionnés.

  • Suivre et faire évoluer les balises

Lorsque vous étiquetez des demandes de fonctionnalités, il est utile d’avoir un deuxième groupe de tags pour les demandes terminées. Lorsqu’une nouvelle fonctionnalité a été livrée, il suffit de déplacer l’étiquette correspondante vers l’autre groupe.

De cette façon, le groupe de demandes de fonctionnalités reste à jour et n’est pas encombré ou déformé. Au lieu de supprimer le tag, cela vous permet de conserver toutes les preuves concernant la fonctionnalité mise en œuvre. Vous pouvez toujours suivre les réactions futures à la fonctionnalité et les utiliser pour de futures améliorations.

À propos de Noota

  • Bénéficiez d’un score automatique de sentiment

Grâce à des graphiques clairs et efficaces, évaluez les expressions positives ou négatives de vos participants pendant la session sur chacun des sujets détectés. Comparez-les pour comprendre ce que les gens pensent de chaque sujet.

  • Visualisez les mots-clés les plus fréquents

Noota filtre les mots-clés les plus pertinents de vos fichiers en fonction de leur nombre d’occurrences et de leur champ lexical. Cliquez sur l’un d’eux, pour revenir au verbatim précis. Vous pouvez également transformer un mot-clé en un sujet, pour extraire tous les moments qui y sont liés.

  • Utilisez votre guide d’entretien

Lorsque vous lancez un rapport automatisé, vous avez la possibilité d’indiquer les questions de votre entretien. L’une de nos IA les trouvera dans le texte et récupérera les réponses associées.

Rejoignez notre communauté de 10000 Nooters !

Soyez informé de toutes les nouveautés et nos bons plans

Plus d'article

Products

Your files available in 70 languages in a few minutes

Detection of themes, keywords and more.

Image

Leverage the content of your videos

Speak, Noota will write

Record and annotate your exchanges

Logo Noota

Produits

Vos fichiers disponible dans 70 langues en quelques minutes

Détection des thématiques, mots clés et bien plus.

Tirez profit du contenu de vos vidéos

Parlez, Noota se charge d’écrire

Enregistrez et annotez vos échanges

Logo Noota